« Evaluer c'est valoriser, conférer de la valeur, mesurer, améliorer » [1]

   

On distingue  2 domaines principaux :

1.       le bénéfice tiré par les patients de l’éducation reçue

2.       l’activité globale et le déroulement du programme 

 Evaluer  

1. le bénéfice tiré par les patients de l’éducation reçue (Résultats)

« L’évaluation individuelle s’attache à mettre en valeur les diverses transformations intervenues chez le patient et son entourage, en terme d’acquisition de compétences d’autosoins, d’acquisition ou de mobilisation de compétences d’adaptation, de vécu de la maladie chronique au quotidien, d’autodétermination ou de capacité d’agir.

L’évaluation individuelle de l’éducation thérapeutique ne doit pas être utilisée de manière normative pour porter un jugement externe sur le patient, mais plutôt de manière formative, c’est-à-dire en cherchant par un dialogue structuré à faire le point avec lui, et à lui permettre de développer des compétences d’auto-évaluation. » [2]

 

Exemples d’évaluation formative :

a)       le compte-rendu de séance d’éducation thérapeutique individuelle avec « ce que le patient pense avoir appris » et « ce que le patient pense mettre en œuvre ou changer dans sa vie quotidienne à la suite de cette séance »

b)       l’atteinte des objectifs à la fin d’une séance ayant utilisé un conducteur, à l’aide de la dernière colonne :« critères d’évaluation »

c)       le compte-rendu de séance d’éducation thérapeutique  collective, rempli individuellement à la fin d’une séance de groupe

d)       le suivi du patient permet d’identifier les changements intervenus dans son quotidien 

e)     utilisation en fin de séance ou à distance de : 

- stratégie de résolution  de problème

- mise en situation

- carte de barrows

-…

 

Des outils d’évaluation peuvent être téléchargés sur ce site, dans la rubrique évaluation 

 


2. L’activité globale et le déroulement du programme (Processus d'auto-évaluation annuelle et d'évaluation quadriennale)

Il s’agit notamment des indicateurs d’activité qui varient selon les ARS. 

Ci-dessous une liste non exhaustive d’indicateurs :

  • Nombre de patients ayant bénéficié du programme /File active
  • Nombre de séances réalisées : individuelles/collectives/groupes de parole
  • Satisfaction des patients et familles
  • Temps passé par les intervenants
  • Taux de patients ayant eu un diagnostic éducatif individuel à l’entrée dans la démarche éducative
  • Taux de patients ayant un programme personnalisé écrit
  • Nombre de courriers envoyés aux correspondants dans lesquels est mentionné l’ETP
 

stockvault thumbs up shows social media and approval225531 

  


[1] Pr Alain Golay, HU Genève, médecin chef du service "enseignement thérapeutique pour maladies chroniques" 

[2] HAS 2007 Guide méthodologique